Qu’est-ce que les dents de sagesse ?

Les dents de sagesse désignent les troisièmes molaires situées au fond des arcades dentaires, derrière les molaires. Considérées comme une relique de l’évolution, elles avaient la même fonction de mastication que les autres molaires. Les dents de sagesse jouaient un rôle majeur dans la mastication des aliments plus durs comme certains végétaux et la viande non cuite.

Avec l’évolution des modes de vie, l’Homme a perdu l’utilité des dents de sagesse. Pour satisfaire ses besoins, la mâchoire humaine se compose comme suit :

  • Les incisives : les incisives sont au nombre de 8. La bouche compte 4 incisives centrales et 4 incisives latérales. Elles possèdent une racine unique et ont pour rôle de couper.
  • Les canines : tout comme les incisives, les canines n’ont qu’une seule racine. Au nombre de quatre, elles servent à déchiqueter les aliments et permettent la désocclusion des autres dents lors des mouvements de mastication.
  • Les prémolaires : les prémolaires servent à broyer les aliments. Au nombre de 8, les prémolaires sont dotées d’une ou deux racines et de deux pointes.
  • Les molaires : les molaires permettent aussi de broyer les aliments. Toutefois, elles effectuent l’opération de manière plus puissante que les prémolaires. Généralement, les molaires possèdent trois racines et sont au nombre de 8.
La radiographie panoramique permet de facilement visualiser les dents de sagesse

Pourquoi se faire enlever les dents de sagesse ?

Contrairement aux idées reçues, les dents de sagesse ne doivent pas être systématiquement extraites. En effet, il est possible de ne pas enlever les dents de sagesse dans le cas où elles poussent normalement et si elles ne créent pas de douleurs ou de complications.

Les dents de sagesse peuvent causer certains troubles et faire l’objet d’extractions préventives ou curatives. Enlever les dents de sagesse peut notamment être nécessaire dans les cas suivants :

  • Lorsqu’elles sont mal positionnées : les dents de sagesse peuvent être incluses dans l’os, enclavées ou positionnées à l’horizontal.
  • Lorsqu’elles sont à l’origine de douleurs : les dents de sagesse peuvent créer des inflammations et causer des infections. La péricoronarite, inflammation des tissus qui entourent la dent, est la complication infectieuse la plus fréquente. Elle survient lorsque la dent de sagesse est à moitié sortie et que les bactéries peuvent se faufiler entre la gencive et la dent. Les dents de sagesse peuvent également entrainer des infections des dents adjacentes.
  • Lorsqu’elles causent des caries dentaires : difficiles à atteindre avec la brosse à dents, les dents sagesse sont régulièrement touchées par les caries. Afin de faire face au risque de récidives, l’extraction des dents de sagesse peut être envisagée.

Dans la plupart des cas, ces complications concernent les dents inférieures, à savoir les dents de sagesse de la mandibule. L’opération des dents de sagesse peut être réalisée à titre préventif. Il est recommandé de faire examiner ses dents régulièrement afin de prévenir les complications et de planifier une extraction des dents de sagesse au moment le plus opportun.

Les dents de sagesse ont-elles un impact sur le mouvement des autres dents ?

L’extraction des dents de sagesse ne constitue pas une indication orthodontique. Les dents de sagesse sont accusées à tord de causer le déplacement d’autres dents et d’augmenter le chevauchement dentaire en exerçant une pression sur les autres dents lorsqu’elles sont en train de percer la gencive. Contrairement à cette croyance répandue, les dents de sagesse ne sont pas à l’origine des mouvements des autres dents.

De nombreuses études ont démontré que les dents de sagesse ne sont pas la cause principale du mouvement des autres dents. Même lorsqu’elles sont extraites, il n’est pas rare que des déplacements dentaires puissent se produire par la suite.

Les raisons pour lesquelles il est indiqué d’enlever les dents de sagesse sont uniquement dentaires et concernent les éventuelles douleurs, nécroses et infections pouvant apparaître. Il est donc faux de penser que les récidives orthodontiques puissent être liées à la croissance des dents de sagesse et d’extraire les dents de sagesse dans le seul but de prévenir les mouvements dentaires.

Contrairement à une idée répandue, ce n’est pas la sortie des dents de sagesse qui va créer des chevauchements au niveau des dents de “devant”

À quel moment planifier une extraction de dents de sagesse ?

Pour déterminer si l’opération des dents de sagesse est requise, il sera nécessaire d’effectuer un examen clinique et radiologique. Le chirurgien dentiste déterminera si les dents de sagesse disposent de l’espace adéquat pour faire leur éruption complète et si elles font l’objet de problèmes futurs. Le spécialiste déterminera si les dents de sagesse sont incluses, semi incluses ou si elles ont complètement achevé leur éruption.

Les dents de sagesse semi incluses ou incluses peuvent aussi être à l’origine de douleurs et de problèmes infectieux. Il est recommandé de prendre rendez-vous avec un chirurgien dentiste dans le cas où les dents de sagesse présentent des symptômes. Il peut s’agir d’une douleur aux dents de sagesse, d’infections, de caries ou de dommages sur les autres dents. Les symptômes suivants peuvent notamment alerter les patients :

  • Douleurs et enflures à la mâchoire ;
  • Gencives rouges et/ou enflées ;
  • Douleur aux dents de sagesse et à la périphérie des dents de sagesse ;
  • Un goût désagréable dans la bouche et une mauvaise haleine.

Néanmoins, certaines dents incluses peuvent ne présenter aucun symptôme et être responsables de nombreuses complications. Réaliser un examen clinique et radiologique régulièrement est indispensable pour déterminer le bon moment de planifier une extraction des dents de sagesse.

La douleur est souvent un élément déclencheur de la prise de décision

Comment se déroule l’extraction des dents de sagesse ?

L’extraction des dents sagesse est une intervention très courante qui peut être réalisée par un chirurgien dentiste, un orthodontiste, chirurgien maxillo-facial ou un stomatologue. Elle peut se faire en cabinet dentaire, à l’hôpital ou en clinique, sous anesthésie locale ou ambulatoire. Les quatre dents de sagesse peuvent être extraites en une seule fois. Dans le cas où le patient présente des signes d’anxiété, un traitement médicamenteux à vocation relaxante pourra lui être proposé.

Que faire avant l’extraction des dents de sagesse ?

Avant l’extraction des dents de sagesse, le dentiste procèdera à un examen préalable. Il s’agira d’examiner la position et la formation de chacune des dents de sagesse et d’étudier les articulations et la mâchoire du patient. Le chirurgien dentiste, à l’aide d’une radiographie panoramique, recherchera également la présence de kystes ou d’autres pathologies.

Lors de ce rendez-vous préopératoire, les détails de l’extraction des dents de sagesse seront exposés au patient. Ce moment est idéal pour poser toutes les questions relatives à l’intervention et pour confier ses éventuelles appréhensions.

Comment se passe l’opération des dents de sagesse ?

La durée de l’opération des dents de sagesse varie selon le nombre de dents à extraire et leur disposition. Deux dents semi incluses ne prendront pas le même temps à être retirées que quatre dents incluses. Au cas par cas, le chirurgien dentiste sera en mesure de dire au patient combien de temps son intervention est susceptible de durer.

Dans la majeure partie des cas, l’ablation des dents de sagesse s’effectue sous anesthésie locale. Les risques liés à l’extraction étant peu nombreux, l’anesthésie générale n’est envisagée que de manière exceptionnelle. Le dentiste incise la gencive si nécessaire, dégage la gencive, dégage l’os de la mâchoire pour libérer la dent, et effectue l’extraction de la dent de sagesse. Parfois, le praticien doit fractionner chirurgicalement la dent afin de pouvoir l’extraire plus facilement et de limiter le traumatisme. Tout au long de l’intervention, le praticien aspire le sang et les autres matières obstruant l’alvéole dentaire. Une fois la dent extraite, la zone sera correctement nettoyée et aseptisée afin de limiter le risque d’infection.

Pour refermer la plaie, le dentiste effectue des sutures résorbables. Ces fils résorbables disparaissent spontanément en moins de trois semaines. Rarement, les fils résorbables peuvent causer des irritations ou être à l’origine d’infections. Dans ce cas, il est recommandé de prendre rendez-vous avec son chirurgien afin de procéder manuellement au retrait.

Même si elle n’est pas agréable, l’ablation des dents de sagesse ne fait pas mal. Les jours suivants l’opération des dents de sagesse peuvent toutefois faire l’objet de douleurs et d’inconfort. Le mal aux dents de sagesse extraites peut durer quelques jours mais peut être facilement atténué avec des anti douleurs prescrits par le praticien.

Quelles sont les suites opératoires de l’extraction des dents de sagesse ?

Pour favoriser la guérison, plusieurs précautions sont à prendre le jour de l’intervention et le lendemain. Après l’opération des dents de sagesse, il est fréquent qu’un petit saignement persiste pendant quelques heures. Le patient est invité à maintenir ses compresses dans la bouche pendant une heure ou deux. Une pression ferme devra être maintenue et la compresse devra être changée régulièrement si besoin. Il est recommandé de rester calme, de limiter les efforts physiques et de ne rien manger avant que les saignements ne se soient arrêtés. Évitez de fumer, boire de l’alcool et manger des aliments durs. Enfin, ne vous brossez pas les dents à proximité des zones ayant subi l’intervention.

L’extraction des dents de sagesse peut causer un gonflement au niveau des joues. Pour prévenir l’enflure, un sac de glace pourra être appliqué sur les joues pendant trente minutes, et toutes les trente minutes les 24 premières heures.

Généralement, il est conseillé de prévoir trois jours de convalescence avant d’être en mesure de reprendre des activités physiques, même légères. Après trois jours au repos, le patient pourra reprendre le travail ou les études. Une semaine après l’opération des dents de sagesse, il est possible de reprendre les activités normales. Pour faire du sport ou manger des aliments durs, il est préférable de patienter deux semaines.

Que manger après une opération des dents de sagesse ?

La cicatrisation des dents de sagesse demande un ajustement de l’alimentation afin d’éviter les complications. Les trois premiers jours, il est conseillé de consommer les aliments suivants :

  • Des fruits broyés, en compote ou en smoothie ;
  • Des yaourts, des poudings, des crèmes dessert et des glaces ;
  • Des légumes broyés, en soupe et de préférence froide.

Après ces trois premiers jours, le patient pourra faire évoluer son alimentation en intégrant des aliments tièdes et moelleux comme des œufs brouillés, des purées de légumes, du pain de mie, des soupes tièdes, des légumes tièdes à la vapeur, ou encore du poisson blanc. Après l’extraction des dents de sagesse, il est déconseillé de manger des aliments chauds et des aliments durs. Aussi, il n’est pas recommandé de boire avec une paille. En effet, la succion effectuée avec une paille augmente le risque de faire saigner la gencive.

Généralement, les patients peuvent recommencer à manger de manière normale 7 à 10 jours après l’intervention.

Quels sont les risques après une extraction de dents de sagesse ?

Les suites opératoires varient selon les individus. En effet, tous les patients ne réagissent pas de la même façon aux extractions dentaires. Certains symptômes peuvent toutefois être plus fréquents que d’autres. Après l’extraction des dents de sagesse, on note notamment l’apparition des manifestations suivantes :

  • Des douleurs au niveau de la zone traitée pouvant prendre différentes formes (aiguë, subite, cyclique, etc.) ;
  • Des douleurs musculaires pouvant toucher le visage, mais aussi le cou, les articulations temporo-mandibulaires et le dos ;
  • De l’inconfort au moment de parler, de dormir, d’ouvrir la bouche et de mastiquer ;
  • Des maux de têtes, des vertiges  et des nausées ;
  • Une enflure au niveau des joues, du menton, des lèvres et du cou pouvant causer des maux de gorges.
  • Une infection pouvant nécessiter la prise d’antibiotique ;
  • Une diminution ou une perte de sensibilité de la langue et de la lèvre inférieure.

Pour limiter les risques, il est conseillé de prendre la médication prescrite dès que possible et de suivre les recommandations données au cas par cas par le praticien.

Comment éviter que les dents bougent ?

De nombreux autres facteurs que les dents de sagesse peuvent causer des mouvements dentaires avec le temps. Les dents font partie d’un appareil masticatoire dynamique. Pour répondre aux forces qui sont appliquées contre elles, les dents disposent d’une légère mobilité.

Tout au long de la vie d’un individu, les dents bougent sous les différentes forces extérieures d’intensité variable qu’elles subissent (mastication, pression de la bouche, pression des lèvres, etc.). Même si l’alignement des dents est impeccable naturellement ou après un traitement, certaines mauvaises disposition des dents peuvent apparaître ou réapparaitre. Pour stabiliser la position des dents ou retarder les changements dentaires, il est possible de porter un appareil de contention.

Les fils de contention, collés sur la face linguale des dents de canine à canine, permettent de maintenir la position des dents à la fin d’un traitement d’orthodontie

Qu’est-ce que la contention orthodontique ?

Pour réduire l’effet des diverses forces sur les dents et garantir une meilleure stabilité du résultat final obtenu après un traitement orthodontique, des appareils de rétention sont fournis par l’orthodontiste. Il existe deux types de traitement orthodontique :

  • Fixe : les appareils de contention fixes sont collés de façon permanente sur les dents. Ils peuvent uniquement être retirés par l’orthodontiste.
  • Amovible : les appareils de rétention amovibles se retirent à la guise du patient, notamment pour les repas ou pour le brossage des dents.

Des changements dans l’alignement des dents peuvent être observés sans que les dents de sagesse ne soient impliquées dans ces mouvements. Pour aider les dents à garder leur alignement après un traitement orthodontique, les dispositifs de retenue orthodontique sont une solution à prendre en compte. Prenez rendez-vous avec votre orthodontiste afin qu’il vous conseille sur le meilleur moyen de garder vos dents en place après votre traitement.

essix de retention test
Les gouttières de contention permettent, en complément ou à la place des fils de contention, de maintenir la position des dents en fin de traitement.