Nos sourires
Invisalign

Prendre RDV
Clara B.

Traitement de béance sans chirurgie

BC s’est présentée en consultation d’orthodontie avec pour motif ses chevauchements au niveau de ses dents du haut. L’examen clinique et radiologique a révélé un surplomb de 6mm et une béance incisive, avec une mâchoire du bas très en retrait. La patiente n’étant pas gênée par son menton rétrusif, la solution chirurgicale d’avancement mandibulaire a été rejetée.

Le plan de traitement simplifié retenu a donc été le suivant : un traitement avec des aligners Invisalign et du stripping maxillaire. Le traitement a duré 16 mois. Des fils de contention rigides ont été disposés en haut et en bas de canine à canine sur les surfaces linguales. Des gouttières de contention de sécurité ont également été réalisées.

Antoine C.

J’ai un diastème inter-incisif

CA s’est présenté en consultation d’orthodontie avec pour motif son diastème inter-incisif. L’examen clinique et radiologique a également révélé des défauts d’alignement, un surplomb, et un recouvrement total des dents du bas par les dents du haut.

Le plan de traitement simplifié retenu a été le suivant : traitement avec des aligners Invisalign avec ingression des incisives pour réduire le recouvrement, et fermeture des diastèmes.

Après 15 mois de traitement, des fils de contention rigides ont été disposés en haut et en bas de canine à canine sur les surfaces linguales. Des gouttières de contention de sécurité ont également été réalisées.

Flore C.

J’ai des dents en avant et un recouvrement important

FC s’est présentée en d’orthodontie avec pour motif ses défauts d’alignement incisifs et ses dents du haut trop en avant. L’examen clinique et radiologique a révélé un fort encombrement incisif mandibulaire, permettant de réduire le surplomb.

Le plan de traitement simplifié a donc été le suivant : un traitement avec des aligneurs Invisalign avec ingression des incisives mandibulaires et maxillaires, expansion et stripping. Le traitement a duré 16 mois. Des fils de contention rigide ont été disposés en haut et en bas de canine à canine sur les surfaces linguales. Des gouttières de contention de sécurité ont également été réalisées.

Céline D.

Traitement d’une Classe II, 2 non chirurgicale

DC s’est présentée en consultation avec pour motif ses incisives centrales qui partaient vers l’arrière et ses incisives latérales qui partaient vers l’avant. Les examens radiologique et clinique révélèrent une mâchoire du bas très en retrait compensée par un bouton mentonnier assez présent. Aussi, bien naturellement, il n’y avait aucune doléance faciale. Le plan de traitement simplifié retenu a donc été un traitement avec des aligners Invisalign avec stripping des dents du haut et ingression des incisives du haut et du bas.

Le traitement a duré 15 mois. Des fils de contention rigide ont été disposés en haut et en bas de canine à canine sur les surfaces linguales. Des gouttières de contention de sécurité ont également été réalisées.

Tony G.

Un traitement associant orthodontie et facette

GT s’est présenté en consultation avec pour motif ses défauts d’alignement, ses dents du haut qui partaient en biais vers la droite, son recouvrement et la forme atypique de son incisive latérale gauche du haut. L’examen radiologique et clinique ont confirmé les doléances du patient. Le plan de traitement simplifié retenu a donc été le suivant : un traitement avec des aligners Invisalign avec remontée des incisives du haut et du bas, suivi de la mise en place d’une facette sur sa 22, réalisée par un dentiste spécialisé dans les restaurations esthétiques.

Le traitement a duré 16 mois. Des fils de contention rigide ont été disposés en haut et en bas de canine à canine sur les surfaces linguales. Des gouttières de contention de sécurité ont également été réalisées.

Isma H.

J’ai des chevauchements et une asymétrie

HI s’est présentée en consultation d’orthodontie avec pour motif ses dents du haut en avant et ses dents qui se chevauchaient. L’examen clinique et radiologique a également révélé une déviation vers sa gauche de sa mâchoire du bas, responsable de la bascule linguale de ses dents du haut à droite. Le plan de traitement simplifié retenu a donc été le suivant : un traitement avec des aligners Invisalign, avec un important travail de coordination du haut avec le bas en s’attachant à bien garder sa ligne médiane du haut verticale pour préserver l’esthétique.

Le traitement a duré 16 mois. Des fils de contention rigide ont été disposés en haut et en bas de canine à canine sur les surfaces linguales. Des gouttières de contention de sécurité ont également été réalisées.

Kaoru K.

J’ai les lèvres et les dents du haut et du bas trop en avant. Cette condition est également appelée biproalvéolie.

Mme KK s’est présentée en consultation avec pour motif ses chevauchements dentaires, ses dents en avant et ses lèvres également en avant.

L’examen clinique et radiologique révélait aussi des axes canins très favorables pour envisager un traitement avec 4 extractions de prémolaires à l’aide d’aligners Invisalign. En effet, si cela n’avait pas été le cas, nous aurions utilisé des bagues linguales.
Le plan de traitement simplifié retenu a donc été : 4 extractions de 1ères prémolaires avec des aligners Invisalign.

Un premier set d’aligners à été utilisé pendant 15 mois. A l’issue de ces 15 mois, une améloplastie a été faite pour réduire les contacts trop forts entre les 2 arcades et une chaînette virtuelle à été réalisée pour fermer les espaces résiduels.

A la suite de la chaînette virtuelle, une nouvelle empreinte a été réalisée. J’ai alors procédé aux finitions qui ont consisté à parfaire l’alignement antérieur, car de légères rotations demeuraient au niveau des incisives du bas, et les incisives latérales du haut qui étaient très enfoncées en début de traitement restaient légèrement trop en arrière, donnant l’impression que les incisives centrales étaient trop en avant.

Après 20 mois de traitement, j’ai finalisé l’engrènement postérieur et procédé à de l’améloplastie pour parfaire la forme des dents initialement usées par la malocclusion.

Enfin, des fils de contention rigides ont été disposés en haut et en bas de canine à canine sur les surfaces linguales. Des gouttières de contention de sécurité ont également été réalisées.

Valérie M.

J’ai un triangle noir

VM s’est présentée en consultation d’orthodontie avec pour motif ses triangles noirs. L’examen clinique et radiologique a également révélé une atteinte parodontale responsable des triangles noirs, des défauts d’alignement et des dents du bas légèrement avancées par rapport à celles du haut qui limitaient le potentiel de stripping maxillaire. Le plan de traitement simplifié retenu a été le suivant : un traitement avec des aligners Invisalign et du stripping bi-maxillaire, en privilégiant les zones visibles.

Après 15 mois de traitement, les triangles noirs ont été réduits au maximum dans le secteur antérieur, mais ont été maintenus dans les secteurs latéraux car le stripping qui aurait été nécessaire aurait été impossible à fermer du fait de l’engrainement des dents. Des fils de contention rigides ont été disposés en haut et en bas de canine à canine sur les surfaces linguales. Des gouttières de contention de sécurité ont également été réalisées.

Nila M.

J’ai les dents du haut trop en avant et la mâchoire du bas trop en arrière.

NM s’est présentée en consultation d’orthodontie avec pour motif ses dents du haut en avant. L’examen clinique a également révélé une mâchoire du bas en retrait. Après discussion avec la patiente, son menton fuyant était également quelque chose qui la gênait dans son visage. Aussi, je lui ai expliqué qu’il était possible d’avancer sa mâchoire du bas avec une chirurgie orthognatique qui arriverait en cours de traitement. Bien qu’au départ surprise par cette option de traitement qui lui faisait peur, elle se rassura au cours des explications et décida d’associer à son traitement cette chirurgie.

Le plan de traitement simplifié retenu fut donc le suivant : traitement avec des aligners Invisalign associés à une chirurgie d’avancement mandibulaire, pour éviter l’apparition de triangles noirs.

Le traitement a duré 18 mois et des fils de contention rigides ont été disposés en haut et en bas de canine à canine sur les surfaces linguales. Des gouttières de contention de sécurité ont également été réalisées.

Marlène P.

J’ai les dents du haut trop en avant et des chevauchements en haut et en bas

MPG s’est présentée en consultation d’orthodontie avec pour motif ses dents du haut qui partaient trop vers l’avant et ses dents dents de devant en haut et en bas qui se chevauchaient.

L’examen clinique révélait également une mâchoire du bas en retrait, mais le visage était globalement harmonieux et son menton en retrait n’altérait pas son esthétique. Aussi, nous avons rejeté ensemble l’option de traitement qui aurait consisté à associer au traitement d’orthodontie un avancement chirurgical de sa mandibule.

Le plan de traitement simplifié retenu fut donc un traitement de lingual mixte avec stripping maxillaire, de toute façon nécessaire pour éviter l’apparition de triangle noirs entre les dents du haut initialement chevauchées. Le traitement aurait également pu être réalisé avec des aligners Invisalign mais la patiente a choisi les bagues linguales.

Le traitement a duré 15 mois et des fils de contention rigides ont été collés en haut et en bas, sur la face linguale des dents. Nous avons également réalisé des gouttières de sécurité pour chaque arcade.

Clara P.

J’ai des espaces et des défauts d’alignement

PC s’est présentée en consultation d’orthodontie avec pour motif des défauts d’alignement et des espaces entre les dents. L’examen clinique et radiologique a confirmé le motif de consultation et a également révélé une légère asymétrie mandibulaire.

Le plan de traitement simplifié retenu a donc été le suivant : un traitement avec des aligners Invisalign avec ingression des blocs incisifs. Le traitement a duré 22 mois. Des fils de contention rigide ont été disposés en haut et en bas de canine à canine sur les surfaces linguales. Des gouttières de contention de sécurité ont également été réalisées.

Sharon S.

J’ai un articulé croisé

RS s’est présentée en consultation d’orthodontie avec pour motif son articulé croisé sur son incisive latérale gauche et ses chevauchements incisifs mandibulaires. Son examen clinique et radiologique a également révélé une asymétrie de sa mâchoire du bas sans impact esthétique ou fonctionnel significatif. Le plan de traitement simplifié retenu a donc été le suivant : traitement avec des aligneurs Invisalign, avec stripping, pour générer de la place, éviter les triangles noirs au niveau de la dent en retrait, et limitation des contraintes des dents du bas sur les dents du haut.

Le traitement a duré 15 mois, des fils de contention rigides ont été disposés en haut et en bas de canine à canine sur les surfaces linguales. Des gouttières de contention de sécurité ont également été réalisées.