drapeaux francais drapeaux anglais drapeaux chinois
orthodontiste-paris David Issembert

CABINET D’ORTHODONTIE INVISIBLE

Traitements Enfants & Adultes

RDV par téléphone : 01 47 20 90 08
RDV par SMS : 06 84 26 69 43
Prendre RDV en ligne

logo orthodontie paris issembertEspace professionnel.

:: LES TRAITEMENTS DE L'ENFANT.

L'Orthodontie interceptive

L’orthodontie interceptive a pour but d’éviter l’installation de problèmes difficiles à gérer par la suite. Elle permet également d’être plus conservateur (éviter des extractions de dents définitives et éviter des interventions chirurgicales) et de racoucir le temps de port des bagues.

L’orthodontie interceptive commence vers 7 ans et dure en général de 9 à 12 mois. Elle est suivie d’une interruption de traitement de plusieurs années avant de commencer le traitement global entre 9 et 14 ans.



Il existe 13 indications de traitement interceptif :

  1. Articulé croisé antérieur (risque de croissance excessive de la mâchoire du bas, d’usure dentaire, de récession gingivale).
  2. articulé croisé antérieur

  3. Articulé croisé postérieur (risque de croissance asymétrique des mâchoires, d’usure asymétrique des dents).
  4. articulé croisé postérieur

  5. Chevauchements dentaires majeurs (inesthétique, risque carieux et gingivaux augmentés).
  6. chevauchements dentaires

  7. Protrusion incisive (risque de traumatisme incisif).
  8. protrusion incisive

  9. Canine incluse (risque de resorption de l’incisive latérale).
  10. canine incluse

  11. Morsure palatine (traumatisme répété sur la gencive).
  12. morsure palatine

  13. Espaces entre les incisives supérieurs à 3mm (empêche l’éruption des canines).
  14. dents du bonheur

  15. Molaire définitive bloquée sous une molaire de lait (risque carieux et risque de perte prématuré de la dent de lait qui maintient la place nécessaire à l’éruption de la dent définitive).
  16. molaire bloqué

  17. Agénésie dentaire (décider de l’extraction de la dent de lait ou de son maintient sur l’arcade en fonction de l’occlusion et du schéma squelettique).
  18. agnésie dentaire

  19. Présence d’une dent surnuméraire (son extraction permet une évolution normale de la ou des dents bloquées dans leur éruption par sa présence).
  20. dent surnuméraire

  21. Dent de lait ankylosée (son extraction au moment où la dent définitive est suffisamment mature pour érupter permet un développement normal de la denture).
  22. dent de lait ankylosee

  23. Succion digitale (pouce ou autres doigt) (son intéruption au moment ou les incisives définitives font leur éruption permet une correction spontanée de la béance et de la déformation de l’arcade dentaire).
  24. succion digitale

  25. Perte prématurée de dents de laits (un mainteneur d’espace peut être nécessaire pour maintenir les espaces dévolus à l’éruption des dents définitives et pour éviter l’apparition d’asymétrie quand une dent de lait n’est perdu que d’un côté).
  26. perte dent de lait

Eviter les extractions

  1. L’utilisation de mainteneurs d’espaces juste avant que l’enfant perde ses molaires de lait permet de récupérer un peu de place sur les arcades pour aligner les dents malpositionnées ou pour corriger des décalages éxistants entre la machoîre du haut et celle du bas. En effet, les molaires de laits sont plus larges que les dents définitives sous jacentes.
  2. extractio ndent

  3. L’élargissement des arcades permet également de créer de la place sur les arcades.

  4. L’utilisation d’appareils qui permettent de reculer les dents du fond permettent également de générer de la place sur les arcades.
  5. appareil dentaire extraction

  6. L’utilisation d’appareils qui permettent de faire avancer les dents et la machoîre du bas et de faire reculer les dents et la machoîre du haut permet de corriger les décalages entre les deux machoîres.

Ainsi, utilisés en combinaison, ces appareils nous permettent d’éviter dans la grande majorité des situations des extractions dentaires.

Ces méthodes ne sont efficaces qu’à certains stades de développement de l’enfant. C’est pourquoi, il est important de consulter son orthodontiste vers 7 ans de manière à ce que ce dernier puisse suivre l’enfant afin d’intervenir au bon moment.

En général, le bon moment est celui où il reste une ou deux dents de lait dans les secteurs postérieurs (fin de la denture mixte entre 9 et 13 ans).

pathologies orthodontie